Chaire de recherche du Canada sur l’environnement, la société et les politiques

À propos de la Chaire de recherche du Canada

L'Arctique se réchauffe deux fois plus vite que la moyenne mondiale et les risques et opportunités que les impacts actuels et prévus des changements climatiques joueront un rôle majeur dans la redéfinition et la formation du Canada pour le prochain siècle.

Les investissements mondiales dans l'Arctique devraient dépasser 225 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie, avec les changements climatiques qui améliora les routes de navigation internationales et l'accès aux ressources naturelles et au tourisme par la voie maritime. C’est une situation qui mettra à l’épreuve la sécurité du Canada, cela pourrait modifier les routes commerciales maritimes et la géopolitique internationale connexe et mettre au défi les communautés du Nord.

Il est essentiel que la recherche soit utilisée pour soutenir les politiques et la gestion de cette nouvelle frontière arctique de manière à assurer l'établissement d'un Canada arctique durable et prospère tout en préservant les écosystèmes nordiques et en respectant les droits et les traditions des habitants autochtones du Nord.

La Chaire

La titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’environnement, la société et les politiques est Jackie Dawson, Membre principale de l'ISSP, Professeure agrégée au Département de géographie, environnement et géomatique de la Faculté des arts, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en environnement, société et politiques et codirectrice scientifique d’ArcticNet à l'Université d'Ottawa. Mme Dawson et son équipe de recherche se concentrent sur trois grands enjeux : le transport dans l’Arctique et la gouvernance des océans, le développement économique de l’Arctique, et les collectivités côtières et les changements climatiques.

La mise en place, en 1990, d’une base de données sur le suivi géodépendant des navires a fourni un outil pour comprendre l’évolution rapide du trafic maritime en relation avec le changement du climat et de la glace marine. L’examen des tendances par type de bateau a permis aux chercheurs de mieux comprendre quels bateaux circulent dans l’Arctique canadien, quels sont les risques, et quelles orientations de gestion et de politique pourraient s’avérer nécessaires pour assurer un développement durable et autonome de l’Inuit Nunangat (Arctique canadien).

Pour comprendre les implications des changements rapides de l’Arctique canadien, il faut travailler en partenariat avec les intervenants du Nord, notamment les communautés, l’industrie et les gouvernements. Les travaux interdisciplinaires de Mme Dawson et de son équipe produiront des connaissances susceptibles de positionner le Canada comme chef de file en matière de gouvernance de l’océan Arctique dans un contexte de changement climatique.

Les nouvelles de la chaire de recherche du Canada

Avril 2020

Mars 2020

Haut de page