Qui veut jouer ? : Les exercices de simulation sociale peuvent sensibiliser à l'utilisation de la science dans la diplomatie

Publié le mardi 23 mars 2021

Auteur : Hubert Brychczyński, Marie Franquin, Sumedha Sachar, Paalini Sathiyaseelan et Uzma Urooj

Centre for Systems Solutions

Chargée des relations extérieures, International Institute for Applied Systems Analysis (IIASA); Directrice interne, Échange scientifique et politique 

Rédactrice médicale; Trésorière, Échange scientifique et politique; Président du Comité des subventions, Centre canadien des politiques scientifiques (CSPC)

Coordinateur du café SPE, Science & Policy Exchange; Doctorant, Simon Fraser University

Conseillère, Stratégies scientifiques, Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC); Présidente du comité d'évaluation, Centre des politiques scientifiques canadiennes (CSPC)

Le 16 novembre 2020, l'International Institute for Applied Systems Analysis (IIASA), l'Institut de recherche sur la science, la sociéte et la politique publique (ISSP) et le Centre for Systems Solutions (CRS) ont co-organisé Aider les sociétés à faire face aux risques climatiques en cascade, au-delà des frontières géopolitiques : étude de car sur l'Arctique (simulation interactive de politiques) à la Conférence annuelle sur les politiques scientifiques du Canada (CSPC) qui a offert une expérience unique: un jeu de rôle narratif intitulé « Simulation de la politique future de l'Arctique ».

Au total, 30 participants et 15 acteurs de soutien représentaient diverses nations, pays et groupes culturels. Après s'être connectés à "Impacts", un réseau social diplomatique fictif, ils ont voyagé dans le temps jusqu'en 2034, pour devenir des fonctionnaires de l'Arctique et du Proche-Arctique. À ce moment-là, le pôle Nord était devenu libre de glace en été. Ailleurs, en raison des mauvaises récoltes généralisées et des pénuries alimentaires, les insurgés ont saisi et bloqué les canaux de Suez et de Panama. La tension a conduit à un sommet international. En 90 minutes, les participants ont décidé de l'avenir du transport mondial et négocié un traité international pour le transport maritime dans l'Arctique, tout en étant conscients de l'impact que cela aurait sur les sociétés et l'environnement.

Une enquête menée après l'événement a révélé des réponses enthousiastes à l'expérience. Les participants ont rapporté une représentation plausible de la réalité qui les a amenés à se sentir comme de vrais diplomates. Une modération efficace, combinée à la nature immersive, engageante, rapide et stimulante du jeu, a rendu l'expérience à la fois divertissante et éducative. Cela a donné aux scientifiques l'occasion de se mettre à la place des décideurs politiques et de participer au processus de prise de décision. La participation à cette simulation a permis aux stagiaires et aux chercheurs en début de carrière (ECR) de se familiariser avec des concepts de diplomatie complexes qui sont souvent difficiles à conceptualiser avec des mots, tels que la prise de décision rapide, les pressions de la négociation de partenariats et le rôle clé des médias.

Les participants ont clairement identifié les défis diplomatiques qui entravent la mise en œuvre des politiques. Par exemple: comment impliquer la science dans la prise de décision multiforme à enjeux élevés, le manque d'inter et intra-communication des différents départements et des activités animées sur le front des médias étaient quelques-uns des défis identifiés à travers cet exercice. Les participants ont reconnu que, faute de temps, ils se sentaient pressés de s'acclimater à leur nouveau rôle, de former des alliances et de convaincre les autres d'accepter leurs recommandations. Il leur restait peu de temps pour prendre du recul et poser les bonnes questions. Si cette expérience reflète des négociations diplomatiques réelles, la question qui préoccupe tout le monde est de savoir comment faire mieux ?

Malgré les défis, les simulations sont un excellent moyen de développer et de tester des stratégies pour s'assurer qu'elles répondent à la réalité sur le terrain. Construire un corpus de preuves grâce à une approche systémique peut aider à identifier les défis et les solutions à travers une perspective multiforme. Ces preuves, à leur tour, pourraient résoudre des compromis difficiles et des conflits d'intérêts entre de multiples parties prenantes. Des preuves scientifiques, un temps de négociation supplémentaire, des communications claires et la transparence peuvent aider à renforcer la résilience aux niveaux organisationnel, national et international, et à se préparer aux crises futures.

À l'avenir, dans le monde post-COVID, tirer parti du rôle de la science dans le paysage de la diplomatie internationale sera crucial pour une communication responsable des preuves scientifiques. Les jeux sérieux offrent aux scientifiques émergents l'occasion d'apprendre comment la science peut influencer les décideurs. L'aspect du jeu de rôle sert également à souligner que les preuves et les conseils fondés sur la science ne sont que l'une des nombreuses perspectives à la table des négociations.

Le sommaire :

  • Opportunités d'apprentissage par l'expérience pour la prochaine génération : les stagiaires et les chercheurs en début de carrière ont besoin de plates-formes interactives pour apprendre de manière expérientielle et comprendre comment les avis scientifiques peuvent être utilisés pour la prise de décision mondiale afin de relever les défis mondiaux urgents.
  • Exploitez les avantages des jeux sérieux : les jeux sérieux offrent une expérience d'apprentissage rapide et efficace, offrant une compréhension rapide et approfondie des nuances de la diplomatie et du rôle critique des acteurs clés dans la négociation et la résolution des défis mondiaux grâce à une diplomatie efficace. 
  • Collaboration internationale : les plates-formes de jeux en ligne ont le potentiel de promouvoir la participation collaborative d'un groupe diversifié de stagiaires et de scientifiques intéressés et émergents du monde entier en offrant un apprentissage par les pairs, portant la simulation diplomatique à un niveau supérieur.

Mots les plus utilisés par les acteurs de soutien pour décrire leur expérience (Monkeylearn.com)

Haut de page