L'Interface entre science, société et politique publique dans la première modernité : le rôle des académies au 18e siècle

À propos de l'événement

Le 28 novembre, à 11h30, L'ISSP sera ravi d'accueillir le Professeur Mitia Rioux-Beaulne, Professeur agrégé, Département de philosophie, Faculté des arts, Université d’Ottawa. L'événement sera en français.

Les académies scientifiques sont nées en Europe vers la fin de la Renaissance, d'abord comme des lieux informels de production de savoir scientifique. Les monarchies en ont fait peu à peu des outils de rayonnement. Au 18e siècle, Bernard de Fontenelle (1657-1757) et d'autres ont peu à peu entrepris d'en modifier le rôle social et politique. C'est de cette redéfiition qu'est issue, pourrait-on dire, la première vague de théorisation résolument moderne de la nécessité d'instituer une interface entre science, société et politique publique.

Mot de bienvenue

Monica Gattinger

Professeure Monica Gattinger, Directrice, ISSP et Professeure titulaire à l’École d’études politiques, uOttawa

Mot d'ouverture

Brendan Frank

Brendan Frank, Directeur interimaire de recherche, ISSP, uOttawa

Conférencier invité

mitia rioux-beaulne

Mitia Rioux-Beaulne, Professeur agrégé, Département de philosophie, Faculté des arts, Université d’Ottawa

Liens connexes

Haut de page