Food for Thought: How modelling potential COVID-19 outcomes on campus helped uOttawa

À propos de l'événement

Le jeudi 25 février, à 12h00, l'Institut de recherche sur la science, la société et la politique publique a accueilli la professeure Stacey Smith?, Chercheuse affiliée, ISSP et Professeure , pour discuter comment la modélisation des résultats potentiels de la COVID-19 sur le campus a aidé l'Université d'Ottawa.

Début mars 2020, il est devenu évident que la COVID-19 allait avoir un impact significatif sur les institutions de la société, mais l'étendue des mesures à prendre n'était alors pas connue. Le 12 mars, l'Université d'Ottawa a commandé une étude de modélisation informelle pour faciliter leur processus décisionnel. Nous présentons ici les résultats de cette étude, montrant comment la modélisation en temps réel a pu évaluer rapidement plusieurs scénarios potentiels et jouer un rôle dans la planification à court et à long terme.

Mot d'ouverture

Monica Gattinger

Monica Gattinger, Directrice, ISSP et Professeure titulaire à l’École d’études politiques, uOttawa

Animateur

Jacob Berkowitz

Jacob Berkowitz, Écrivain en résidence, ISSP, uOttawa

Conférencière


Stacey Smith ?, Chercheuse affiliée, ISSP et Professeure titulaire, Département de mathématiques et Faculté de médecine, uOttawa

Mot de clôture

Marisa Beck

Marisa Beck, Directrice de recherche, ISSP, uOttawa
Haut de page