Cancer hypermutation vs. climate change

À propos de l'événement

Les génomes des cellules cancéreuses peuvent être criblés de mutations, parfois de plusieurs centaines de milliers. Un agent causal de cette hypermutation du cancer est une enzyme cellulaire appelée APOBEC3A, dont la fonction normale est de limiter la propagation des virus. Nous utilisons APOBEC3A comme outil de génie génétique pour des cellules de levure plus aptes à convertir la biomasse en biocarburant. Ce projet de fonds de recherche sur les nouvelles frontières montre les premiers signes de succès. Si nous pouvons produire des mutants de levure avec des améliorations supplémentaires dans la production de biocarburants, un remplacement plus important des combustibles fossiles traditionnels du marché de l'énergie est possible, ce qui constituerait un progrès technologique important pour aider à freiner le changement climatique anthropique.

Contactez le Professeur Chan

Mot de bienvenue

Monica Gattinger

Professeure Monica Gattinger, Directrice, ISSP et Professeure titulaire à l’École d’études politiques, uOttawa

Mot d'ouverture

Brendan Frank

Brendan Frank, Directeur interimaire de recherche, ISSP, uOttawa

Conférencier invité

Kin Chan

Professeur Kin Chan, Professeur adjoint, Département de biochimie, microbiologie et immunologie, Faculté de Médecine, Université d'Ottawa et Chaire de recherche du Canada sur les bases moléculaires de la mutagenèse du cancer
Haut de page